La Réserve nationale du Masaï Mara

Arrow
Arrow
Slider

 

La Réserve nationale du Masaï Mara

La réserve nationale du Masai Mara est une réserve nationale située au sud-ouest du Kenya. C'est le prolongement naturel du parc national du Serengeti situé en Tanzanie. Elle tient son nom de la tribu qui vit sur ses terres, les Masaïs, et de la rivière qui la traverse, Mara.

Lieu du tournage du film « Out of Africa » et d’inspiration des dessinateurs du « Roi Lion », le Masai Mara est sans conteste la réserve nationale la plus célèbre du Kenya où vous êtes garantit d’apercevoir un grand nombre d’animaux sauvages en pleine nature et notamment les fameux Big Five : buffle, rhinocéros, éléphant, lion et léopard.

Les plaines de savanes du Masai Mara sont le royaume des grands troupeaux d’herbivores, de zèbres, de gnous, de buffles et de guépards. Auprès des rivières et des forêts, vous pouvez facilement apercevoir des girafes, des éléphants, des hippopotames, des crocodiles et des léopards. La brousse est le lieu privilégié des impalas, des dik-dik (petite antilope d’Afrique) et des rhinocéros.

A noter que des excursions en avion et en montgolfière sont organisées dans ce parc, pour une autre vision des animaux et du paysage.

La grande migration

Le Masai Mara constitue une étape incontournable pour les visiteurs qui souhaitent assister au plus grand théâtre de la vie sauvage sur terre : la Grande Migration.

A partir de juin, près de 1,5 millions de gnous, accompagnés de centaines de milliers de zèbres et gazelles de Thomson, quittent le vaste parc du Serengeti pour se regrouper dans le Masai Mara.

Les gnous, grandes antilopes qui peuplent les grandes étendues de savanes africaines, migrent en quête perpétuelle de pâturages plus verts, et d’eau. D’instinct grégaire, ils vivent en immenses troupeaux et lors de la transhumance, les colonnes de gnous peuvent atteindre plusieurs dizaines de kilomètres de longueur, ce qui en fait un phénomène extraordinairement impressionnant !

Lorsque les troupeaux arrivent dans le Masai Mara, ils se massent sur les berges de la rivière Mara, en attente de la traversée, à des points bien connus de la rivière mais étrangement difficiles. C’est le moment crucial de ce cycle qui attire chaque année les plus grands photographes et scientifiques du monde entier.

Les grands fauves de Masai Mara profitent alors de l’abondance de proies faciles pour offrir de formidables scènes de chasse aux observateurs. Les grands crocodiles de la Mara, qui jeûnent quant à eux depuis quelques mois, attendent l’heure de la traversée.

Des milliers de vautours sont posés sur les arbres le long de la rivière et observent. Un spectacle qui n’a lieu que dans le Masai Mara, jusqu’à ce que les gnous repartent vers le Serengeti en octobre et novembre.

Les Masaï

Masaï Mara, c’est aussi le pays des Masaïs, unis par le même langage MAA et une organisation clanique traditionnelle que vous pourrez rencontrer durant votre safari. Ces pasteurs ont remonté le Nil au cours des siècles avec leurs troupeaux pour se fixer dans la région des hauts plateaux au Kenya et en Tanzanie. Le progrès n’a que peu d’attrait pour eux, ce sont des hommes courageux et fiers de leur patrimoine et ils cohabitent depuis toujours avec la vie animale sauvage.

Le bétail leur procure l’essentiel de leurs besoins et bien que de nos jours ils aient ajouté à leur alimentation quelques produits cultivés, elle est essentiellement à base de protéines animales.

Leur habitat ancestral est composé de huttes disposées en cercles et protégées par des haies d’épineux. La nuit, le bétail est parqué au milieu de la manyatta à l’abri des prédateurs.

 

 

 

ellipse

 

La Réserve nationale du Masaï Mara

La réserve nationale du Masai Mara est une réserve nationale située au sud-ouest du Kenya. C'est le prolongement naturel du parc national du Serengeti situé en Tanzanie. Elle tient son nom de la tribu qui vit sur ses terres, les Masaïs, et de la rivière qui la traverse, Mara.

Lieu du tournage du film « Out of Africa » et d’inspiration des dessinateurs du « Roi Lion », le Masai Mara est sans conteste la réserve nationale la plus célèbre du Kenya où vous êtes garantit d’apercevoir un grand nombre d’animaux sauvages en pleine nature et notamment les fameux Big Five : buffle, rhinocéros, éléphant, lion et léopard.

Les plaines de savanes du Masai Mara sont le royaume des grands troupeaux d’herbivores, de zèbres, de gnous, de buffles et de guépards. Auprès des rivières et des forêts, vous pouvez facilement apercevoir des girafes, des éléphants, des hippopotames, des crocodiles et des léopards. La brousse est le lieu privilégié des impalas, des dik-dik (petite antilope d’Afrique) et des rhinocéros.

A noter que des excursions en avion et en montgolfière sont organisées dans ce parc, pour une autre vision des animaux et du paysage.

La grande migration

Le Masai Mara constitue une étape incontournable pour les visiteurs qui souhaitent assister au plus grand théâtre de la vie sauvage sur terre : la Grande Migration.

A partir de juin, près de 1,5 millions de gnous, accompagnés de centaines de milliers de zèbres et gazelles de Thomson, quittent le vaste parc du Serengeti pour se regrouper dans le Masai Mara.

Les gnous, grandes antilopes qui peuplent les grandes étendues de savanes africaines, migrent en quête perpétuelle de pâturages plus verts, et d’eau. D’instinct grégaire, ils vivent en immenses troupeaux et lors de la transhumance, les colonnes de gnous peuvent atteindre plusieurs dizaines de kilomètres de longueur, ce qui en fait un phénomène extraordinairement impressionnant !

Lorsque les troupeaux arrivent dans le Masai Mara, ils se massent sur les berges de la rivière Mara, en attente de la traversée, à des points bien connus de la rivière mais étrangement difficiles. C’est le moment crucial de ce cycle qui attire chaque année les plus grands photographes et scientifiques du monde entier.

Les grands fauves de Masai Mara profitent alors de l’abondance de proies faciles pour offrir de formidables scènes de chasse aux observateurs. Les grands crocodiles de la Mara, qui jeûnent quant à eux depuis quelques mois, attendent l’heure de la traversée.

Des milliers de vautours sont posés sur les arbres le long de la rivière et observent. Un spectacle qui n’a lieu que dans le Masai Mara, jusqu’à ce que les gnous repartent vers le Serengeti en octobre et novembre.

Les Masaï

Masaï Mara, c’est aussi le pays des Masaïs, unis par le même langage MAA et une organisation clanique traditionnelle que vous pourrez rencontrer durant votre safari. Ces pasteurs ont remonté le Nil au cours des siècles avec leurs troupeaux pour se fixer dans la région des hauts plateaux au Kenya et en Tanzanie. Le progrès n’a que peu d’attrait pour eux, ce sont des hommes courageux et fiers de leur patrimoine et ils cohabitent depuis toujours avec la vie animale sauvage.

Le bétail leur procure l’essentiel de leurs besoins et bien que de nos jours ils aient ajouté à leur alimentation quelques produits cultivés, elle est essentiellement à base de protéines animales.

Leur habitat ancestral est composé de huttes disposées en cercles et protégées par des haies d’épineux. La nuit, le bétail est parqué au milieu de la manyatta à l’abri des prédateurs.

 

 

 

ellipse

Partager :